Infoscience

Journal article

Intégrer les aspects situés de l’activité dans une ingénierie cognitive centrée sur la situation d’utilisation

Les approches classiques de conception, notamment en génie logiciel, s'appuient sur une décomposition fonctionnelle de l'artefact, très puissante. Cette dernière ne permet par contre d'incorporer les connaissances sur l'activité qu'en termes symboliques. En réaction, un paradigme alternatif s'est constitué pour restituer les aspects situés de l'activité révélés par les études empiriques. La formalisation de ces connaissances en modèles informatiques, nécessaires pour la conception, se révèle malheureusement difficile. La théorie du couplage structurel fournit alors un cadre théorique et méthodologique pour articuler ces deux approches. Elle permet de fonder une démarche d'ingénierie cognitive centrée sur la situation d'utilisation, qui accompagne la formalisation des connaissances situées dans les modèles pour la conception.

Related material