Files

Abstract

Le climat mondial se réchauffe sous l’influence des émissions de carbone fossile que l’activité humaine injecte dans l’atmosphère. La technologie de captage et de séquestration de CO2, qui ­permettrait en quelque sorte de le remettre à sa place dans le cycle du carbone, représente une piste intéressante pour contribuer à atteindre les objectifs climatiques des États, notamment pour assurer la transition du nucléaire au renouvelable sans péjorer davantage le climat.

Details

Actions