Files

Abstract

Les interactions entre populations française et suisse rythment et organisent le massif du Jura depuis plusieurs siècles, suscitant une culture productive singulière et résiliente. À travers l’implantation d’un campus dédié aux activités de sylviculture et d’exploitation du bois, ce projet vise à renforcer ces échanges en proposant une gestion concertée des ressources territoriales. Il fait le pari d’une activité tournée vers l’avenir tout en valorisant une ressource endémique dont l’exploitation séculaire est ancrée dans un imaginaire, une culture et un paysage communs indépendants du paradigme de la frontière. Implanté parallèlement au talweg, le projet se positionne comme une interface entre deux versants aux atmosphères hétéroclites: le premier accueillant un dense réseau de transport, le second une vaste zone de plaisance comprenant canal et lac artificiel. L’édifice exploite l'étroite proximité de ces systèmes structurants pour activer ses programmes et en articuler les accès, tout en limitant leurs interférences. Proposant une alternative au masterplan du Col-des-Roches, il prévoit le prolongement de l’avenue principale du Locle jusqu’à la halte ferroviaire et offre ainsi une continuité de l’espace public animé par de nombreux programmes de loisirs ouverts aux citoyens. Ce campus incarne ainsi un lieu de vie accessible à tous, capable, par sa liaison étroite avec les différentes échelles et ressources du territoire, de s’affirmer comme un espace de vie transfrontalier.

Details

Actions

Preview