Files

Action Filename Description Size Access License Resource Version
Show more files...

Abstract

Deux constats ressortent de l’étude des conséquences de la densification des villages du plateau suisse réalisée lors de l’énoncé théorique. D’une part, la tendance de ces localités à se transformer en village-dortoir. D’autre part, la mise en danger de leur patrimoine par les nouvelles constructions génériques. Le village de Domdidier, dans la Broye fribourgeoise, illustre ces répercussions. Le projet propose une revitalisation de son centre afin de contrer le phénomène de village-dortoir. Deux approches sont utilisées: l’une spatiale, l’autre programmatique. Une nouvelle centralité est créée par la synergie de trois bâtiments, une grange et un manoir existants, ainsi qu’un nouveau bâtiment. Les programmes implantés génèrent une activité tout au long de la journée et une mixité attractive entre les secteurs économiques, sociaux, culturels et privés. La construction d’un nouveau bâtiment permet de démontrer qu’un dialogue est possible entre le patrimoine architectural des villages et une architecture actuelle. Le principe de transposition, qui consiste en une analyse du tissu bâti et de son contexte afin d’en réinterpréter les thèmes récurrents, permet d’harmoniser ces deux architectures. L’expression des façades ou le rôle de la structure en sont des exemples. Suivant le même principe de transposition, l’utilisation d’éléments paysagers caractéristiques du langage villageois permet de traiter les aménagements extérieurs avec la finesse propre à l’échelle du village.

Details

Actions

Preview