Abstract

Pour la vérification de la sécurité structurale d’un ouvrage existant, les modèles de charges définis par la norme SIA269 doivent être employés. Ceux-ci prennent en compte des actions réduites en considérant des incertitudes moindres concernant l’utilisation future ou les dimensions des ouvrages. Cette démarche a comme objectif d’assouplir quelque peu les exigences vis-à-vis, par exemple, d’anciennes structures ne présentant aucun problème au niveau structurel mais qui ne répondraient plus aux critères en vigueur aujourd’hui, plus stricts en matière de dimensionnement. Remplacer de telles constructions sur la base seule d’une hypothétique insuffisance de la structure porteuse sous des charges qui ne se produiraient jamais serait effectivement un gaspillage considérable des ressources et une menace pour la conservation d’une grande partie des ouvrages historiques. Au cours de ce projet de Master, l’examen d’un pont ferroviaire en acier datant de la fin du XIXe siècle est réalisé. La valeur historico-culturelle est tout d’abord évaluée avant de procéder à une inspection de l’ouvrage. La sécurité structurale de l’ouvrage est ensuite vérifiée de manière détaillée et une analyse à la fatigue est effectuée au moyen d’un système de monitoring placé sur les éléments de treillis les plus sollicités. Si le pont ne présente aucun problème vis-à-vis de la fatigue, une intervention est tout de même nécessaire de par la non-conformité de la géométrie des voies aux directives actuelles des CFF. Certains éléments de la dalle existante présentent en outre un certain niveau de dégradation. Ces notions considérées, un projet d’intervention est élaboré. Le treillis en acier étant toujours en relativement bon état, il est conservé. Une nouvelle auge en CFUP est alors dimensionnée. Préfabriquée en plusieurs sections, la nouvelle structure est liée et assemblée sur place au moyen d’un système de précontrainte. Les propriétés mécaniques exceptionnelles du CFUP permettent de réduire au strict minimum les sections de l’auge, limitant le plus que possible la surcharge appliquée sur le treillis existant. La forte densité de la matrice cimentaire du CFUP, lui procure une importe imperméabilité, protégeant en outre les éléments en acier sujets à la corrosion.

Details

Actions