Four Banal

«On appelle ce four villageois, un four banal. Banal est une lointaine référence au droit du moyen âge. “Ban” signifie “astreinte”. Le four banal était celui que le seigneur avait fait construire 1» pour les habitants de sa seigneurie et qui était disponible pour tous. Et si le four à pain traditionnel, (re)devenait un véritable catalyseur social, spatial, urbain et itinérant? Le projet met à disposition un foyer mobile qui, lorsqu’il s’installe dans un lieu, crée un sentiment de domesticité dans des contextes urbains qui ont bien souvent négligé l’échelle du quotidien et de l’individu, au profit de grands projets territoriaux. Le dispositif du four banal vient à nouveau donner un sens de communauté et requalifie l’urbain grâce à son foyer, centre de gravité autour duquel on se réunit, on cuisine, on mange, on partage… Ainsi, ce petit monument au pain (le mot panis, latin, a donné compagnon), part à la rescousse de la ville et de ses habitants. Farine, eau, sel. Pétrir, laisser lever, cuire. 1.http://reynaudrrcc.over-blog.com/article-le-four-banal-chez-nos-ancetres-definition-explication-69103634.html


Advisor(s):
Baur, Raffael
Blanc, Alexandre
Dietz, Dieter
Year:
2018
Keywords:
Note:
Cote: 2018.046
Archive: MEM.1/2 A5 vertical, MEM.2/2 A5 vertical, archive_informatique_DD
Groupe de suivi: Dietz Dieter (dir. pédagogique) ; Blanc Alexandre (prof.) ; Baur Raffael (maître EPFL) ; Kempe André (expert)
Professeur responsable de l'Enoncé: Blanc Alexandre (ENAC IA MANSLAB-CO)
Enoncé théorique de master: "Faire", réflexions autour de celui qui fait en architecture, manifeste et boîte à outils.
Prix de la commune d’Ecublens, 2018
Prix SIA vaudoise, 2018
Additional link:
Laboratories:
ALICE
SAR
MANSLAB-CO




 Record created 2018-10-23, last modified 2019-08-28

External links:
Download fulltextfulltext
Download fulltextimage
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)