Files

Action Filename Description Size Access License Resource Version
Show more files...

Abstract

Villiers-le-Bel se situe au Nord de Paris, à l’interface entre monde urbain et monde rural. Le projet de parc agricole vise à sensibiliser les citadins aux paysages agricoles, afin qu’ils comprennent mieux le territoire dans lequel ils vivent et se l’approprient. Des chemins aménagés, jalonnés de panneaux explicatifs, permettent aux piétons, cyclistes et tracteurs de se côtoyer. Ferme pédagogique, terrains de sports et aires de pique-nique créent des espaces de rencontre et d’échange. La multifonctionnalité des espaces agricoles permet d’assurer la pérennité de leurs activités, aujourd’hui menacées par l’expansion urbaine. Dès l’entrée du parc, le visiteur découvre un ensemble de “pièces à ciel ouvert” délimitées par des murs définissant, dans leur ensemble, une succession de jardins. Réutilisant le principe des murs à pêches de la région parisienne, ces parois emmagasinent la chaleur durant la journée et la restituent le soir, permettant d’accroître le rendement des cultures fruitières. Comme le préconise Gressent dans “L’arboriculture fruitière. Traité complet de la culture des arbres” (1894), les jardins constituent un lieu d’expérimentation des techniques agraires en même temps qu’un lieu d’échanges autour de la production agricole. Au cœur de ces jardins, un bâtiment qui abrite des espaces d’exposition, de restauration ou encore de formation, s’étend sur toute leur longueur; il propose une promenade en hauteur afin que le visiteur en ait une vision globale.

Details

Actions

Preview