COMPORTEMENT À LONG TERME DE STRUCTURES AMÉLIORÉES AU MOYEN DE BFUP

Après une revue littéraire sur le BFUP (béton fibré ultra performant) permettant d’acquérir les connaissances de bases sur ce matériau et de prendre conscience des avantages et des possibilités d’application qu’il peut apporter dans le domaine de la réhabilitation des ouvrages, 5 ponts améliorés au moyen de BFUP dans le canton de Vaud ont été inspectés. Cette « prise de contact » avec ces ouvrages permettra d’une part de dresser un premier bilan, avec un recul de quelques années sur ces interventions, quant à l’efficacité de ces dernières, et d’autre part, de continuer ce projet en se focalisant uniquement sur deux de ces cinq ouvrages. En effet, pendant la prise de contact, des observations, que l’on peut qualifier d’étonnantes et qui mettent en doute la fonctionnalité du BFUP dans un certain type d’application, ont pu être effectuées. Dans la mesure où les interventions réalisées au BFUP sont encore récentes (depuis 2004 en Suisse) et dans un nombre encore relativement restreints (un peu plus d’une cinquantaine de cas en Suisse) il s’agit probablement l’un des premiers cas qui montrent des signes de « faiblesse » du BFUP en conditions in situ sur des ouvrages. Il est donc primordial de saisir l’opportunité ici de mener des investigations supplémentaires pour tenter premièrement de déterminer si ces observations remettent en cause la fonctionnalité du BFUP dans certains types d’application en réhabilitation des ouvrages, et deuxièmement d’évaluer les causes possibles des différents mécanismes qui auraient pu conduire à l’apparition de ces signes de « faiblesse ». Les conclusions qui en ressortiront pourront être utiles pour de futures interventions similaires. Ces investigations seront également l’occasion d’appliquer in situ sur les ouvrages deux méthodes d’auscultation non destructives, qui comme nous le verrons se révéleront très utiles pour répondre à une grande partie de nos interrogations. L’une de ces deux méthodes est toute nouvelle (pratiquement jamais testé in situ sur des ouvrages) et présente un grand potentiel pour un contrôle de la qualité du BFUP. Ce projet permettra de confirmer la praticité de cette méthode et la qualité de ses mesures qui sont très informatives. Finalement, ce projet a permis de montrer que, pour le premier des deux ouvrages étudiés, la fonction du BFUP dans ce type d’application où il est utilisé sur cet ouvrage n’est pas remise en cause, et ce malgré la présence de (micro)fissures. Concernant le deuxième ouvrage, la technologie liée BFUP utilisée dans cette application n’est également pas remise en cause car les défauts constatés découlent en fin de compte d’erreurs d’origine humaine qui aurait pu être « facilement évitées » et qui ont conduit à ne pas respecter les règles de fabrication, de mise en place et de cure du BFUP.


Advisor(s):
Brühwiler, Eugen
Schiltz, Philippe
Year:
2018
Laboratories:




 Record created 2018-03-12, last modified 2019-03-17

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)