Conception d’un pont en béton

L’objectif du projet est la conception et le dimensionnement d’un pont en béton armé en précontrainte. Plus précisément, le sujet est le pont de Tiguelet, un nouvel ouvrage, qui a pour but de joindre deux routes séparées par des voies de chemin de fer. Pour améliorer l’esthétique de l’ouvrage on vise à réduire le plus possible la hauteur du tablier, en augmentant au maximum son élancement. La construction a une longueur totale de 274 mètres. La travée principale mesure 50 mètres (40 mètres si l’on considère la réduction par les piles obliques) et les autres 7 travées d’environ 30 mètres. Le pont est constitué d’une section bipoutre de hauteur variable, variant entre 1.20 et 1.60 mètres et a donc un élancement de h/l = 1/25. Le tablier a une largeur de 10.30 mètres et permet le transit bidirectionnel des véhicules motorisés. En vue d’un éventuel changement d’utilisation dans le futur, le pont a été dimensionné pour deux variantes différentes: la première avec deux voies de circulation et des trottoirs des deux côtés, la deuxième avec trois voies de circulation. L’orientation des piles et de la culée nord est de 30° par rapport à l’axe du pont, elle est faite pour avoir les lames parallèles à la voie de chemin de fer. Cette inclinaison augmente graduellement jusqu’à devenir perpendiculaire au tablier sur la culée sud. Le terrain n’a pas une grande dénivellation et l’ouvrage reste assez bas. La hauteur des piles arrive jusqu’à 9 mètres, ainsi il est important d’avoir un bon élancement. Les piles sont en forme de lames et sont soutenues par des fondations à pieux d’une longueur de 12 mètres. Elles sont disposées en « V » au nord pour réduire la portée principale du tablier et mettre en évidence la zone du chemin de fer. Les piles de la zone sud, sont verticales. La culée nord et les piles en « V » sont monolithiques au tablier, Les autres soutènements ont des appuis mécaniques qui permettent les déplacements horizontaux dans l’axe du pont. Le pont peut donc se dilater vers la culée sud, où on trouve le joint de dilatation qui reprend ces déplacements.


Advisor(s):
Muttoni, Aurelio
Year:
2018
Laboratories:




 Record created 2018-03-12, last modified 2019-03-17

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)