Infoscience

Student project
n/a

Un port et des cabanes, à la découverte du lac Baïkal (Sibérie)

Au coeur de la Sibérie, le lac Baïkal est le plus grand lac d'eau douce de la planète. Son environnement sauvage a permis une conservation exceptionnelle de sa biodiversité. Relié au monde par des réseaux de transports internationaux, le lac accueille un nombre croissant de visiteurs. Sur l'île d'Olkhon, le décalage entre le nombre de visiteurs et les infrastructures à leur disposition mène à la dégradation de l'environnement insulaire. Les déchets s'accumulent et les forêts sont surexploitées. Notre stratégie vise à réguler cette situation en diminuant l'empreinte du tourisme tout en favorisant les habitants de l'île. Dans cette optique, les projets sont répartis sur l'île et valorisent les logiques territoriales existantes. Sur la côte Nord, un bâtiment sert de port pour le village. Sous la forme d'une jetée, c'est le point d'entrée sur l'île pour les visiteurs ainsi que pour les marchandises. Mais c'est aussi une usine de production de chaleur. En brûlant les déchets incinérables et en complétant avec du bois, cette usine permettra de chauffer le village et contribuera à une meilleure gestion des forêts. Située vers l'ancien port de pêche, l'usine rappelle aux visiteurs le passé industriel du lieu. Dans la partie plus reculée de l'île, un réseau de cabanes met en valeur la côte sauvage de l'île. Ces cabanes offrent aux voyageurs l'expérience d'une vie frugale au contact de la nature tout en permettant aux marcheurs de profiter de quelques services de base comme l'eau et la chaleur.

Related material