Infoscience

Student project
n/a

Usine climatique. Un centre de recherche sur le design passif à Getafe (E)

Avant l'avènement des technologies, le seul moyen permettant de créer des espaces confortables reposait sur la maîtrise des éléments naturels. L'analyse des dispositifs archaïques utilisés pour la régulation du confort dans le bâtiment met en évidence à quel point ces principes sont actuels dans le cadre du design passif. L'usine climatique à Getafe s'inscrit dans le développement du parc Scientifique et Technologique promu par l'université de Madrid en tant que centre de recherche sur le design passif. Le climat chaud-tempéré et sec du centre de l'Espagne permet la réutilisation de divers systèmes: les tours à vent, “badgir”, et les écrans de protection solaire, “mashrabyia”, typiques de l'architecture iranienne, la récupération des eaux de pluie très utilisée par les romains ou encore le portique ventilé japonais “engawa”. Les trois typologies: la tour de bureaux, le bâtiment de laboratoires et le centre de congrès, montrent comment les principes peuvent s'adapter selon les besoins. La géométrie rigide, dictée par l'orthogonalité du parcellaire du parc, est interrompue par les éléments naturels qui viennent imposer leur circulation aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur des bâtiments. Les trois volumes s'érigent au milieu d'un bassin mis en place pour la récupération des eaux de pluie. L'eau, libre de circuler autour des masses, est ensuite nébulisée dans les tours à vent pour refroidir l'air qui pénètre dans l'espace intérieur. Les tours, éléments visuels prédominants, structurent le projet.

Related material