Infoscience

Student project
n/a

Loggias sur rue, les espaces de l'entre-deux

L'architecture du logement collectif est constamment confrontée au défi de l'articulation de deux valeurs culturelles apparemment opposées, l'intimité et la sociabilité, qui suscitent un intérêt particulier dans un contexte urbain dense et mixte. Le projet considère que ces deux notions, la densité et la diversité, sont des qualités plutôt que des contraintes, et les met en valeur à travers la conception d'espaces intermédiaires. S'implantant dans un îlot existant ayant un potentiel de densification encore inexploré, le projet veut poursuivre la construction de la ville: la forme urbaine génère une nouvelle rue piétonne et, en vis-à-vis des bâtiments existants, deux cours traitées en jardins. La rue centrale, cœur du projet, assure la distribution des logements, mais devient aussi une véritable place, lieu de vie sociale des habitants comme des gens qui se promènent dans le quartier. Le passage de cet espace public appropriable à l'espace privé est graduel et fait intervenir plusieurs dispositifs filtres. Depuis les cages d'escalier, qui gardent un contact visuel immédiat avec la rue, l'entrée dans la sphère privée oblige le passage sur des loggias disposées en extension des paliers. Ces espaces extérieurs du logement sont donc à la fois pièces d'entrée dans l'intérieur privé et espaces de détente ouverts sur la ville. La rue constitue le support de communication d'un ensemble d'habitation qui ne contraint personne à la collectivité, mais qui laisse ouvertes toutes les possibilités. C'est ainsi que la rue et le logement deviennent complémentaires, bénéficiant chacun des qualités de l'autre.

Related material