Les activités et les dépenses des frontaliers au Luxembourg.

Longtemps, toute participation des frontaliers à l'économie et à la société luxembourgeoise autre que celle liée au travail a été négligée parce qu'il semblait entendu que les frontaliers, bien que travaillant au Luxembourg, n'y pratiquaient aucune autre activité. Comme le montre le chapitre 9, la réalité est plus contrastée. En effet, au cours de leur journée de travail, les frontaliers choisissent d'effectuer une partie non négligeable de leurs activités autres que professionnelles au Grand-Duché. Si certaines activités sont directement liées à leur travail, comme les sorties au restaurant pendant la pause de midi, d'autres, comme les loisirs ou les achats, relèvent en revanche d'arbitrages avec leur pays de résidence. Les comportements de dépenses des frontaliers ont d'ailleurs véritablement dépassé les frontières et se structurent autour d'un marché des biens et services qui intègre clairement le Luxembourg. Les dépenses, diversifiées et associées à des montants élevés, reflètent précisément une participation active des frontaliers à l'économie luxembourgeoise. Ces résultats amènent les auteurs de ces analyses à conclure que l'intégration des frontaliers au Luxembourg dépasse progressivement le seul cadre professionnel.


Editor(s):
Marlier, Eric
Published in:
Cohésion sociale et territoriale au Luxembourg : Regards croisés
Year:
2014
Publisher:
Oxford, Peter Lang
ISBN:
978-2875740786
Keywords:
Laboratories:




 Record created 2017-01-04, last modified 2019-04-15


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)