Infoscience

Presentation / Talk

Intégration des véhicules intelligents dans un contexte multimodal

L’automatisation des véhicules (privés ou publics) est aujourd'hui devenue un enjeu majeur pour faire face aux besoins de mobilité de demain. L'automatisation ne cesse de croître et d'apporter davantage de confort aux utilisateurs (régulation de vitesse, correction de trajectoire). "L'assistance à la conduite” rime de plus en plus avec “conduite automatisée”, qui permet entre autres, d’assurer un certain niveau de sécurité tout en fluidifiant le trafic grâce à l’anticipation des phases d’accélération et de ralentissement. Le service de mobilité associé s’en trouve ainsi plus fiable (ex: réduction des accidents grâce à des systèmes collaboratifs de détection d’obstacle), plus respectueux de son environnement (ex: réduction des émissions CO2 grâce à certains modes d’assistance à la conduite) et plus efficace (ex: réduction des perturbations et des retards associés en limitant les facteurs humains). Le développement et l’intégration de nombreux capteurs sont naturellement essentiels pour rendre ces véhicules plus intelligents, dans la mesure où ces derniers peuvent communiquer entre eux ainsi qu’avec les infrastructures avoisinantes. Cette évolution nécessite l'intégration de ces véhicules connectés, à un système de transport multimodal afin d’exploiter au mieux leur performance et leur interaction. L’objet de notre intervention sera de présenter différents aspects d’intégration de véhicules intelligents dans un contexte multimodal. Nous évoquerons dans un premier temps un projet de recherche réalisé à l’EPFL visant à coordonner efficacement des véhicules autonomes aux carrefours en combinant des méthodes prédictives et réactives. Les approches de coordination seront validées sur des voitures réelles, avec un accent particulier porté sur la cohabitation entre véhicules autonomes et traditionnels engagés dans les carrefours ou ronds-points engorgés. Dans un second temps, nous évoquerons un projet de gestion de flotte pour la planification et l'exploitation de véhicules sans conducteur afin d’être intégrés dans une plate-forme de logiciels et de coopérer avec des systèmes de transport existants. Une flotte de deux véhicules autonomes est actuellement exploitée en ville de Sion pour tester les algorithmes développés par le laboratoire de système de transport urbain de l'EPFL. Ces algorithmes seront par la suite en mesure de fonctionner efficacement pour un grand nombre de véhicules autonomes dans de grands réseaux et à plus grande échelle.

Related material