Infoscience

Student project
n/a

Hortus hybridus domestique. Un jardin pour les étudiants d'architecture de l'EPFL

«L'imagination ce n'est pas la création, mais l'intensification des choses existantes». [Hohl, Ludwig] ; Ce projet part du postulat que nos sociétés occidentales traversent actuellement une crise complexe aux tenants et aboutissants sociaux, économiques et écologiques. L'architecte, de part l'impact de ses choix architecturaux sur l'environnement spatial et social, possède la formidable opportunité d'inciser dans la réalité, de soulever le débat et de mettre en mouvement des dynamiques nouvelles. L'hortus hybridus est un jardin hybride qui a été identifié comme possédant le potentiel d'amorcer une réflexion autour de champs aussi divers que la re-création de liens sociaux, la recherche de qualité spatiale au sein de l'espace public, le retour à une culture vivrière et la nécessité de transformer nos modes de vie afin de les adapter à la recherche d'un équilibre écologique. L'installation d'un système d'hortus hybridus au sein de l'EPFL est vue comme une occasion de tester la capacité du jardin à transformer le visage du campus et soulève la question de la qualité de ses espaces extérieurs. S'appuyant sur une observation précise du site qui permet, comme l'énonce Georges Descombes «de trouver les justes motifs d'une intervention», ce projet d'hortus hybridus domestique pour les étudiants d'architecture s'attache à «intensifier certains éléments existants du site» afin de ré-activer des liens entre différents éléments spatiaux et sociaux et de faire revenir à la surface un potentiel oublié, mais latent.

Related material