Infoscience

Student project
n/a

Une ferme - prison. Etablissement pénitencier et domaine agricole de la plaine de l'Orbe

Le projet s'insère dans la continuité des réflexions développées lors de l'énoncé théorique qui cherchait à comprendre le phénomène carcéral. Un travail supplémentaire de recherche sur le terrain, notamment visites et interviews, a amené à proposer une solution qui, tout en ayant pour modèle de base une prison ouverte, intègre le thème de l'agriculture. Parmi les nombreuses raisons qui nous ont amené à faire ce choix, on ne citera que les deux principales. D'un côté, le travail agricole constitue la base et le fondement de l'occupation au sein des établissements de type ouvert. Ce trait spécifique, au-delà de répondre à la configuration du site, représente en effet un phénomène généralisé. Il faut savoir qu'en Suisse, les trois plus grandes exploitations agricoles appartiennent à des pénitenciers. D'un autre côté, et en tenant compte de l'aspect précédent, le projet est également guidé par des considérations en rapport avec un esprit d'innovation. Comme tout ce qui est soumis au temps, le travail agricole change et évolue. Plusieurs ressources techniques ou technologiques peuvent ainsi renforcer ou améliorer son efficacité, diminuer ses coûts, ou encore le rendre plus viable d'un point de vue de l'environnement. Une serre intégrée à la prison, permettant de maximiser la productivité tout en n'excluant pas de nouvelles formes de gestion agricole, se présente comme un choix avant-gardiste.

Related material