Infoscience

Student project
n/a

50 ans après l'Expo 64, repenser l'interface ville-lac à Lausanne

Lausanne célébrait en 2014 le cinquantenaire de l'Exposition nationale 1964. L'occasion de revenir sur la mutation de son rivage. Pourtant, si en 1964 un premier geste avait été fait pour rendre les rives à la population, depuis, peu de choses ont changé tandis que de nouvelles aspirations ont émergées avec le besoin d'une vie plus en harmonie avec notre milieu. L'arrivée du métro à Ouchy a ouvert une brèche pour amener la ville au lac et le M2 s'est alors inscrit comme une porte vers les rives du Léman. Cependant, le reste du rivage n'a pas su se connecter à la ville. Alors comment rapprocher les lausannois de leur lac et rendre cette interface plus lisible et agréable? La piscine de Bellerive en particulier rompt le cheminement au bord de l'eau. La passerelle présentée par le projet recrée ce maillon manquant. Le spa qui complète la proposition poursuit la tradition de soin et de sport de Lausanne et garantit au lieu un usage à l'année. Les berges requalifiées conservent ainsi l'attribution de 1964: des zones de délassement et de verdure. La restructuration des transports et le renforcement des mobilités douces au bord du lac permettent de mieux lier les espaces entre eux. La rive est dynamisée, valorisée par l'accès simplifié et la création d'un espace signifiant. Connectée et durable, elle est rendue aux citoyens. Afin de nous faire prendre conscience de la fragilité et de la richesse de notre patrimoine, le projet nous emmène au plus proche de ce qu'il faut protéger.

Related material