Infoscience

Student project
n/a

Porta Spina Verde. Une nouvelle entrée pour un parc à la frontière italo-suisse (CH, I)

L'agglomération transfrontalière de Como-Chiasso est fortement caractérisée par la spatialité complexe de la frontière. Celle-ci est physiquement présente comme une barrière dans le tissu urbain. Les infrastructures d'une échelle supranationale se superposent et interrompent la connectivité régionale du territoire. Des éléments invisibles tels que des différences politiques, fiscales et économiques structurent les flux au sein même de l'agglomération. Le projet prolonge le parc régional Spina Verde à travers les voies de chemin de fer dans le quartier de Ponte Chiasso jusqu'à l'artère régionale Via Bellinzona. En tant qu'espace public, il augmente non seulement la qualité de l'environnement proche, mais il permet aussi aux gens de Chiasso d'accéder à pied à un grand espace de détente de l'autre côté de la frontière. Au sein de l'extension du parc, une passerelle traverse les rails. Le bâtiment qui est lié à cette passerelle contient le centre des visiteurs du parc aussi bien qu'un jardin d'enfants, une crèche et un marché couvert. Ces programmes desservent le voisinage et prennent d'autant plus en considération la densité des flux transfrontaliers le long de la Via Bellinzona. Ils permettent notamment aux travailleurs frontaliers d'y laisser leurs enfants avant de traverser la frontière et de fournir également aux clients qui la traversent dans l'autre direction, des produits frais de la région.

Related material