Infoscience

Student project
n/a

Densité perméable à la biodiversité. Faire cohabiter la mixité sociale avec la petite faune sauvage

«Connecter les poches naturelles à travers l'espace urbain» et «amener la nature auprès des habitants» sont deux objectifs de la Stratégie Biodiversité suisse 2020. Pour les atteindre, le projet intègre dans son fonctionnement même – et dès sa conception – la préoccupation de favoriser l'épanouissement de la nature dans un milieu urbain dense. Le site de la Gravière, à Genève, se distingue par son emplacement stratégique: proche de la future gare CEVA de Chêne-Bourg, il sera bordé par une voie verte, elle-même connectée aux cordons biologiques des rivières de la Seymaz et du Foron. Aujourd'hui, à cheval entre une zone industrielle et une zone villas, ce site est de faible densité. Le projet cherche à recoudre les espaces naturels environnants jusqu'alors dispersés par l'urbanisation, tout en essayant de trouver une densification et une façon d'habiter intermédiaire au tissu existant. Un système de parcs est projeté, dont la composition varie selon les espaces naturels qu'il côtoie. Il permet à la fois de diversifier les parcours des piétons et de la petite faune sauvage, et de définir des aires à bâtir. Les typologies d'appartements et les espaces naturels extérieurs favorisent la mixité sociale et la participation des habitants. Le projet place la nature dans la ville, et tente de confirmer l'hypothèse suivante: “L'architecte est capable de transformer le milieu urbain en un habitat plus dense, plus naturel, plus riche en biodiversité, et plus agréable à vivre.”

Related material