Infoscience

Conference paper

Masse oscillante idéale : CQFD

Dans les années 60, H. Kocher démontre que l'appareil Cyclotest accélère le remontage d'un système automatique d'un facteur parfaitement bien défini et précis par rapport à unporter réel. Ensuite, dans les années 70, A. Hoffmann s'attelle à la détermination des durées de remontage au Cyclotest par simulationnumérique. Il obtient des correspondances avec la pratique qui de son propre aveu ne sont "pas bonnes." Le but de cette étude est de fournir des résultats numériques compatibles avec la pratique. Partant des résultats de Kocher et appliquant des moyens de calculs actuels, nous avons déterminé pour différents systèmes automatiques des vitesses de remontage au Cyclotest. Notre approche heuristique a permis de formuler la vitesse de remontage par une expression simple; elle voit disparaître les diverses propriétés des systèmes automatiques pour ne prendre en compte que l'angle de freinage de la masse. En utilisant cette formule et connaissant les principes généraux d'un remontoir automatique, nous avons déterminé les conditions dans lesquelles une masse donnée est la plus efficace et posé des principes de construction qui permettent de dimensionner idéalement une masse oscillante sur la seule base de la puissance à la roue des secondes. Nous avons ensuite confirmé les résultats de notre théorie semi-empirique de vitesse de remontage au Cyclotest par des résultats pratiques.

    Reference

    • EPFL-CONF-210595

    Record created on 2015-08-18, modified on 2016-08-09

Related material