Infoscience

Student project
n/a

Typologie de production maraîchère locale. La décroissance choisie comme essence d'un projet d'architecture au Pays d'Enhaut

En plaçant au centre de ses préoccupations la croissance constante du produit intérieur brut, la société humaine occidentale est devenue dépendante d'une exploitation effrénée des ressources naturelles et ce, dans tous les domaines. Accusant en 1972 cette haute entropie, le rapport Meadows, The Limits To Growth, dénonce une humanité menacée par l'épuisement de ses ressources et propose comme remède une modification systémique globale: la recherche de la résilience. Substituer la résilience à la croissance est l'angle d'attaque du mouvement apolitique de la décroissance, véritable fil conducteur du présent projet. Préalablement analysé sous le spectre de la décroissance, le Pays d'Enhaut présente les symptômes classiques de la société consumériste. Ces symptômes sont également perceptibles dans le secteur primaire de la production alimentaire où une dépendance claire aux énergies fossiles tranche définitivement avec la vision traditionnelle et pastorale, véhiculée comme identité intrinsèque de la région. Ce projet propose une recherche typologique pour une planification territoriale à l'échelle du local d'une production maraîchère basée sur la permaculture. La permaculture, véritable branche de l'agroécologie, repose sur l'accroissement de la biodiversité afin d'augmenter progressivement et naturellement la richesse organique des sols. Afin de garantir toute l'année une production d'abondance frugale, les serres agricoles sont couplées à des centrales de cogénération biomasse utilisant les déchets de la filière sylvicole présente sur le site.

Related material