Infoscience

Student project
n/a

Aménagement urbain à l'échelle du quartier. La corniche de Casablanca (Maroc)

Née de son port, la ville de Casablanca s'est par la suite développée vers la Chaouia (son fertile hinterland) et les villes historiques du pays (Marrakech, Fès), faisant fi de sa position géographique à l'interstice entre l'Afrique et l'Océan Atlantique. A l'image de nombreuses villes côtières de part le monde, Casablanca procède aujourd'hui à son retournement sur la mer et cherche à valoriser ses espaces côtiers. Au coeur de la ville, mais pourtant largement délaissée, la baie de Casablanca présente un grand potentiel comme espace de rencontre entre la ville et l'océan. En guise d'interface, un parc vient se loger le long de la Corniche. Aménageant une promenade le long de l'océan, cette intervention urbaine répond au manque d'espaces verts à Casablanca. A l'une des extrémités de la baie prend fièrement place la mosquée Hassan II, bravant les océans. A l'autre extrémité, se situe la presqu'île d'El Hank. Dominée par son phare, elle est aujourd'hui largement délaissée, malgré sa position privilégiée. Une pinède va prendre place en son extrémité, faisant équilibre avec la Mosquée. Il s'agit non seulement d'améliorer la qualité de vie des habitants mais également de faire de la presqu'île un morceau de ville à part entière. Densément bâti, ce nouveau quartier sera organisé en îlots poreux. Introvertie, la cour organise l'accès aux logements et reprend le rôle du patio traditionnel dans l'habitat méditerranéen.

Related material