Infoscience

Student project

Elimination des micropolluants dans les eaux usées : étude d'un biofiltre fongique (Fungal trickling filter)

La présence de plusieurs micropolluants a été identifiée en sortie des traitements conven-tionnels des eaux usées. Ce travail a pour but le développement d’une stratégie biotechnologique (de type biofiltres) efficace pour l’élimination de micropolluants. Le champignon de la pourriture blanche (white rot fungus), Trametes versicolor, a été utilisé pour la réalisation/fabrication de biofiltres, avec pour objectif de produire des effluents de qualité suffisante pour être réutilisés ou libérés directement dans les eaux de surface. Ce champignon est connu pour sa capacité à dégrader des micropolluants, grâce à la production de la laccase, une enzyme extracellulaire capable d’oxyder un large spectre de composés aromatiques, notamment les phénols et les anilines. Cette capacité pourrait être exploitée pour éliminer certains micropolluants. Dans une première étape Trametes versicolor a été cultivé sur différents substrats de bois (copeaux de bois): le hêtre et le chêne se sont avérés être les plus adaptés pour la croissance du champignon. Dans une seconde étape des tests de production de laccase en colonnes (biofiltres, contenant un substrat de bois et le champignon T. versicolor), ont été realisés en faisant recirculer dans le colonnes différents milieux liquides dans des conditions diverses. L’oxydation de différents micropolluants [mesurée par chromatographie en phase liquide avec détecteur de diodes et injection automatique (HPLC-DAD)], a été testée avec la laccase produite dans les différentes colonnes, pour quelques analgésiques, antibiotiques, herbicide et additifs industriels. Ces composés ont été testés individuellement ou en mélange, ce qui a permis d’identifier l’effet des mélanges sur les taux d’oxydation. L’efficacité de la laccase obtenue en colonne a été comparée à celle d’une laccase commerciale. Les résultats ont montré des taux d’oxydation légèrement plus élevés avec la laccase commerciale. Finalement la capacité des biofiltres (en colonnes) à éliminer les micropolluants a été étudiée. Les résultats ont montré qu’une large gamme de micropolluants étaient totalement ou partiellement dégradés. Par contre lorsque présents en mélanges les taux d’oxydation des micropolluants pouvaient significativement varier, soit augmenter ou soit diminuer suivant les substances compare aux taux avec les composes individuels. Néanmoins la capacité de la laccase et des biofiltres pour éliminer les micropolluants est très prometteuse et pourrait être une première étape pour l'amélioration de la qualité des effluents de STEP.

    Reference

    • EPFL-STUDENT-190300

    Record created on 2013-11-05, modified on 2016-08-09

Related material