Infoscience

Report

Résistance au déversement des poutres métalliques de ponts

Le déversement est un phénomène complexe d’instabilité qui intervient lorsqu’une poutre est sollicitée par un effort de flexion. De nombreuses recherches expérimentales et théoriques, dont les résultats servent de bases aux normes actuelles de la construction en acier, ont été effectuée jusqu’à présent pour évaluer la résistance des poutres métalliques du bâtiment principalement. Ces poutres se composent de profilés laminés et de certains types de profilés composés-soudés dont les élancements des sections sont limités. En ce qui concerne le domaine des poutres de ponts métalliques et mixtes, caractérisé par des sections composées-soudées élancées, aucunes études expérimentales et peu d’études théoriques existent pour évaluer leur sécurité structurale en particulier par rapport au déversement. Par conséquent, les modèles de résistance des poutres de pont se réfèrent à ceux existant pour les poutres de bâtiment mais en appliquant un degré de sécurité élevé. Les poutres métalliques de pont sont des structures de l’espace dont le comportement est influencé par de nombreux paramètres tels que : les liaisons entre les éléments, la géométrie variable, l’effet des charges, ou encore les aspects liées à la fabrication et au matériau. En effet, le processus de fabrication des poutres composées-soudées s’effectue par oxycoupage puis soudage de tôles épaisses en acier. Cela a pour conséquence de créer des imperfections géométriques sur les éléments ainsi que des contraintes résiduelles dans le matériau dont l’effet sur le comportement de la structure n’est pas négligeable. L’ensemble de ces paramètres montre que l’étude de la résistance au déversement de ce type de poutre ne peut pas être effectuée à l’aide de méthode d’investigation simple. La recherche veut étudier de façon complète et approfondie la résistance au déversement des poutres composées-soudées de ponts avec pour but principal de proposer un modèle de vérification de la résistance. Celui-ci sera du type de ceux déjà existant pour les poutres de bâtiments et adaptés aux poutres de ponts pour mieux tenir compte de leur comportement réel. En d’autres termes, ce modèle permettra d’une part d’optimiser le dimensionnement des ouvrages en métal, et d’autre part d’évaluer de manière plus réaliste la résistance au déversement des ouvrages existants.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material