Infoscience

Student project
n/a

Fragment d'une Rivière - la gare de Suidobashi (Tokyo, Japon)

Depuis sa fondation, Tokyo n'a pas arrêté de soumettre ses rivières et canaux à ses besoins changeant selon les époques. La ville s'est structurée grâce aux cours d'eau, qui étaient le principal réseau de transport. Pourtant, leur fonction ayant été remplacée par les systèmes modernes de transport (chemin de fer et autoroutes), les rivières ont perdu leur présence à la fois dans le tissu de la ville et dans l'esprit de l'habitant. Les rivières à Tokyo sont devenues des fragments dispersés dans le paysage urbain. Actuellement, la tendance s'inverse et se renforce la volonté de rendre aux cours d'eau la place qu'ils ont perdus dans la ville. En s'inscrivant dans ce courant, nous estimons que la réintégration des rivières doit passer par une prise de conscience de la part des personnes. La revalorisation devrait passer par la recherche d'un contact visuel mais aussi d'un accès direct, d'une utilisation des cours d'eau en tant que moyen de transport et ceci en lien avec les interfaces du réseau ferroviaire, l'actuel système référentiel de Tokyo. Nous proposons de créer une interface entre une gare ferroviaire et une station de bateau. Cette dernière se rattacherait à un circuit de transport sur l'eau, de caractère touristique, qui permettrait de découvrir la ville à partir d'un nouveau point de vue et de prendre conscience du fonctionnement en réseau des rivières. Cette intervention ponctuelle devrait avoir un effet catalyseur sur le reste de la nouvelle boucle mise en place. Le site choisi est le point de bifurcation de la rivière Kandagawa, qui, en se divisant, donne naissance à la rivière de Nihonbashigawa. La gare de Suidôbashi se trouve dans ce territoire particulier, entre deux rivières navigables, dont l'une est surmontée par l'autoroute et l'autre est longée par le chemin de fer. Elle est le point de rencontre des infrastructures structurant la ville. À l'échelle du quartier, elle se trouve entre un tissu dense d'habitation et le site accueillant le complexe du Tokyo Dome City avec son stade et son parc d'attraction. Le projet établit un contact direct à l'eau aux endroits des sorties de la gare, où les flux des gens convergent et se concentrent. Nous proposons donc de créer deux vides reliant les sorties de la gare aux rivières et un passage public couvert, au-dessous des rails rehaussés, connectant les deux espaces. Le projet crée quatre qualités d'espace distinctes: la gare en hauteur; une place vers Kandagawa où l'on longe la rivière; une place vers Nihonbashigawa offrant un accès direct à l'eau grâce à l'arrêt des bateaux; et le passage public, une galerie marchande à disposition des habitants et des visiteurs.

Related material