Abstract

Souvent inadaptés aux exigences actuelles, parfois mal construits, les bâtiments administratifs existants orientent la pratique architecturale vers de nouvelles interrogations, en requérant la mise en place d'approches spécifiques. Parallèlement, les préoccupations d'ordre environnemental, qui se sont accrues depuis la crise pétrolière des années septante pour aboutir au concept de développement durable, confrontent la recherche de la qualité architecturale à une meilleure adéquation avec ses principes physiques. Le projet de rénovation poursuit ainsi aujourd'hui un objectif d'optimalisation globale de l'édifice, qui se manifeste non seulement au niveau de l'esthétique, mais aussi en termes d'économie d'énergie, d'amélioration du confort et de maîtrise des coûts.

Details

Actions