Abstract

Les préoccupations environnementales, qui se sont accrues depuis la crise pétrolière des années septante pour aboutir au concept de développement durable, remettent en cause la poursuite de la dispersion territoriale de notre environnement construit. Celle-ci conduit en effet non seulement à une utilisation peu rationnelle du sol, mais également à une augmentation des coûts d'infrastructures et des impacts environnementaux indirectement induits. Dans cette optique, le projet Ecoparc, qui s'attache à l'inverse à la régénération d'une friche urbaine située à proximité immédiate de la gare de Neuchâtel, se veut une démonstration concrète de la possibilité d'associer densification urbaine, innovation urbanistique et qualité de vie.

Details

Actions