Infoscience

Journal article

Actions microclimatique et environnementale des ouvrages d'art routier

Les différentes zones d’un ouvrage d’art routier sont étudiées en fonction de leur degré d’exposition au microclimat environnant. Les conditions climatiques provenant de stations météorologiques et la cinétique des véhicules permettent de définir des zones d’exposition aux produits salants et au climat. Une division judicieuse d’un ouvrage en éléments structuraux en fonction de son exposition permet de prendre en considération l’importante variabilité spatiale et de définir des zones de sensibilité équivalente face aux détériorations. Sur la base de stations météorologiques suisses, d’un monitoring d’un ouvrage d’art routier, d’enquêtes auprès des autorités publiques, de mesures ponctuelles in situ et de recherches bibliographiques, cet article met en exergue le microclimat des structures de manière précise. Cette approche permet de définir les différentes zones d’exposition des ouvrages, à savoir les zones de brouillard salin, d’éclaboussures et de stagnation d’eau et de définir l’importance du microclimat en vue de prédire l’évolution des détériorations des structures.

Fulltext

Related material