Infoscience

Student project
n/a

Culture et mémoire comme stratégie urbaine. Un monument éphémère (Shanghai, Chine)

En présence de la multitude de chantiers qui éclairent les chimères du développement chinois, nous prenons le temps de marquer une pause dans les lieux représentatifs de cette mutation : « les ruines de Shanghai ». Ces lieux d'une beauté violente et crue caractérisent un instant primordial dans la mégalopole chinoise, ils sont les ultimes témoins d'un passé frais et d'un futur proche. Nous faisons alors le choix d'une investigation sur la mémoire des hommes et les cultures locales comme alternative à l'uniformisation des modes de vie contemporains en proposant «un monument éphémère». Telle une allégorie d'un monument Phénix qui jaillit de la puissance créatrice omniprésente dans les ruines, ce monument éphémère cristallise en un lieu notre croyance idéologique en la puissance de la mémoire des hommes. Telle une lanterne qui éclaire ce décor fragile, le monument s'adresse à tous et offre un lieu d'évasion poétique et sentimentale, le temps de la lanterne est celui d'une expérience librement consentie. Le jour, la lanterne est réceptacle de connaissance, elle absorbe les histoires locales, les souvenirs, les émotions. Elle est un point de rencontre entre artistes, architectes, chercheurs et population, rassemblés ici pour partager leurs connaissances. La nuit venue, la lanterne rayonne sans éblouir, elle attire ceux qui veulent maintenant recevoir, écouter, s'imprégner. Le théâtre rentre en scène, c'est le temps de la représentation. Il s'adresse à tous, comme un passage accessible

Related material