Infoscience

Student project
n/a

Nature de forme: extension de l'université de Damas (Syrie)

Actuellement, une difficulté croissante à l'accès aux énergies artificielles se fait sentir. L'architecture va devoir tirer parti des ressources énergétiques naturelles du milieu dans lequel elle s'insère, afin de trouver des réponses à cette problématique. Faire intervenir ces questions à la base du projet nous semble fondamental, afin que la gestion de l'énergie n'intervienne pas comme une simple résolution technique d'une architecture déjà faite, mais au contraire comme la contrainte organisatrice du projet. Le site du projet se trouve à l'entrée Ouest de Damas, vis-à-vis de l'université, dans la vallée qui s'ouvre sur l'axe monumental qui relie la ville historique, les souks centraux et le quartier de la gare. La première phase du projet a permis de déceler l'ensemble des ressources naturelles et urbaines du site. Cette étude révéla d'une part la présence d'un vent laminaire qui descend la vallée en direction du centre et, d'autre part, un courant thermique local perpendiculaire au précédent, se déplaçant de la fraîcheur d'un cordon boisé vers une large voie de circulation automobile chauffée durant toute la journée par le soleil. Le projet propose, par son plan-masse, de détourner le vent principal dans la direction de la gare et des souks centraux pour ventiler la ville là où le piéton est le plus présent. Puis par son architecture, de créer les conditions nécessaires pour tirer parti de ces deux courants, afin de climatiser naturellement les bâtiments de ce qui est appelé à devenir l'extension de l'université.

Related material