Infoscience

Student project
n/a

Parking-relais aux portes de Beyrouth (Liban)

Au Liban, l'une des problématiques urbaines les plus flagrantes est liée à la mobilité et plus précisément au trafic routier dans l'agglomération de Beyrouth. Ce problème est à percevoir comme un handicap à grande portée, à savoir une mobilité affaiblie, une qualité de vie dégradée et une économie qui peine à redémarrer de par les heures perdues. La congestion est très visible dans au centre ville et aux entrées de la ville où l'on assiste au phénomène d'entonnoir, et aux flux qui perdent leurs dynamiques. Parallèlement à la création de réseaux de transports en commun, la mise en place de systèmes complémentaires tels les Park and Ride est une stratégie courante, qui vise à réduire le nombre de véhicules au cœur des centres villes en offrant la possibilité aux pendulaires de gagner du temps en logeant leurs véhicules privés dans de véritables «machines à stocker les voitures». A partir de ces grands parkings -greffés aux principaux axes pénétrants de la ville et connectés aux divers réseaux de la mobilité- les utilisateurs continuent leur trajet grâce à un moyen de transport plus efficace tel les bus, les navettes, les taxis, les taxis-services ou encore les futurs métros, trams ou trains.

Related material