Infoscience

Student project
n/a

Un nouveau morceau de ville à Lugano: réaménagement de la zone industrielle ex-Campari dans le quartier de Viganello (Lugano,TI)

Le projet aborde le thème de la restructuration d'une ancienne zone industrielle, celle de l' ex-usine Campari à Lugano - Viganello. Il s'agit dans ce cas de repenser une forme urbaine qui soit adaptée aux nouvelles exigences sociales, économiques et urbaines de la ville et qui s'intègre dans un tissu existant sans pour autant en imiter les faiblesses et les défauts. Le quartier en effet est le produit de la croissance successive de la ville, dont les périodes, succinctement résumées, sont la ruralité, l'installation des industries, la généralisation de la résidence et la formation de nouveaux centres secondaires. Les constructions de ces différentes périodes se superposent et entrent en conflit. En résulte une structure confuse, hétérogène, dense et de mauvaise qualité, où la limite entre le privé et le public est quasiment inexistante, et où de vrais espaces verts font défaut, la majorité des surfaces libres n'étant en réalité que des espaces résiduels. Le projet s'intègre à la fois dans une lecture à l'échelle de la ville et à celle du quartier. Il se compose de trois éléments essentiels: un parc urbain, un groupement de bâtiments publics servant de limite à ce dernier du côté de la rue La Santa et d'une zone de bâtiments résidentiels donnant un front est au parc. Celui-ci, longeant la rive gauche du Cassarate, sert d'espace de détente aux habitants de Viganello mais fait également partie d'un parcours urbain le long du cours d'eau reliant le principal parc de Lugano au bord du lac - le Parco Ciani - et la zone verte nord de l'école Technique et de l'aire sportive; le parc serait une des étapes de cette promenade. Chacun des blocs publics a une fonction particulière. Leur déformation extérieure, dictée par le contexte, contraste avec la cour rectangulaire interne qu'ils forment ensemble. Cette cour, légèrement surélevée, s'affirme comme un espace à la fois public, ouvert sur son environnement mais également comme un espace en soi, indépendant et participant à la vie du bâtiment. Pour les immeubles d'habitation, il s'agit d'une part d'élaborer une logique d'implantation qui puisse intégrer le bâti restant et d'autre part une forme urbaine qui convienne à ce site et à ses exigences. Les édifices suivant le tracé des rues existantes prennent la forme de U et forment des cours, protégées du bruit et du trafic des axes principaux, mais communicantes à l'intérieur de l'îlot.

Related material