Infoscience

Student project
n/a

Mobilité et perception du territoire. Une télécabine comme nouveau transport public en Andorre (Pyrénées)

L'Andorre est confrontée à un problème de mobilité lié d'une part aux nombreux déplacements des autochtones, et d'autre part aux allers-retours incessants des touristes attirés par les commerces tax-free du pays. L'activité tertiaire se situe essentiellement dans la vallée très construite, devenue quasi inaccessible en raison d'embouteillages importants. Cette situation devient inquiétante car les touristes ne peuvent pas acheter aisément et les andorrans se trouvent bloqués dans leurs migrations pendulaires. Ils ne peuvent même pas compter sur les bus qui sont inefficaces car empruntant la même voie que la voiture. Pour résoudre le problème, les autorités proposent la construction d'un métro sur l'axe fluvial qui traverse le pays, élément naturel très fort dans le territoire. Ce travail de diplôme est un contre-projet. Il propose un système de transport public --une télécabine- se démarquant de la vallée mais bien connecté à celle-ci. Cette télécabine prend en compte les spécificités topographiques de ce pays montagneux et les besoins réels des andorrans: les habitations et les programmes publics importants ne sont pas toujours situés dans la vallée. Le projet en libère le fond pour faciliter la circulation des touristes. Il encourage l'urbanisation existante -mais mal desservie- des flancs des montagnes. Il propose une redéfinition spatiale urbaine qui combine l'urbanisation de la vallée et celle de la montagne. Ce transport serait le signe, le repère de cette nouvelle ville.

Related material