Infoscience

Conference paper

L’impact des véhicules propulsés au gaz naturel sur l’environnement.

Les véhicules au gaz naturel comprimé (VGNC) représentent une des rares solutions existant actuellement, qui soit applicable sans autres aux véhicules du marhé de l’automobile, présentant le double avantage d’une viabilité technologique et économique. La technologie des VGNC n’est pas nouvelle: elle est tout de même appliquée à plus de 1 million de véhicules roulant de par le monde. La raison initiale du choix du gaz naturel comme carburant, fût de nature strictement économique, ce carburant étant particulièrement avantageux, notamment dans les régions ayant une production indigène de gaz naturel. Ce qui par contre devient aujourd’hui significatif dans le choix des VGNC, est leur niveau particulièrement bas en émissions polluantes, comparativement à des véhicules utilisant des carburants liquides traditionnels. Mais paradoxalement, alors même que les gains environnementaux sont très imprtants, la législation n’est pas adaptée à ce type de carburant et ne permet dès lors pas de valoriser au mieux ce type d’application. De récentes recherches menées par ca CICG (Compagnie Industrielle et Commercial du Gaz de Vevey) en collaboration avec l’EPFL (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) ont démontré l’absurdité de cette situation et la nécessité d’adapter la législation suisse, notamment à ce nouveau type de carburant.

    Reference

    • LENI-CONF-1997-033

    Record created on 2005-08-08, modified on 2016-08-08

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material