Files

Action Filename Description Size Access License Resource Version
Show more files...

Abstract

Partant du constat qu’il est nécessaire de réduire notre impact environnemental, je cherche par mon projet de quartier mixte à atteindre une certaine autosuffisance grâce à la mise en place de diverses symbioses. Une centaine de logements sont ainsi accompagnés d’une activité agricole, de programmes publics et communs sur le plateau ferroviaire de Sébeillon. La revalorisation de ce site délaissé débute par la mise en place d’une passerelle qui permet d’assurer un lien entre la ville et le quartier et de traverser les voies pour accéder plus facilement au métro. Un parc boisé le long des chemins de fer réduit les nuisances liées au trafic ferroviaire et protège les trois bâtiments qui forment ce quartier. Disposées en éventail dans la continuité de la zone industrielle, les constructions en bois et en pisé prennent en considération le cycle de vie des matériaux. De plus, elles offrent une grande flexibilité dans l’aménagement des logements qui peuvent aller de 1 à 6 chambres. Des serres accolées aux façades sud des bâtiments offrent des espaces supplémentaires en continuité de l’habitation et assurent des gains solaires passifs, une ventilation naturelle et une production alimentaire. Les eaux usées sont traitées directement sur place et servent d’engrais pour le verger du parc. Des potagers et l’aquaponie viennent compléter la production alimentaire au sein du quartier et permettent aux habitants de renouer avec le rythme des saisons. Ce quartier, tout en offrant un mode de vie proche de la nature, garantit un lien fort avec le contexte urbain.

Details

Actions

Preview