Gestion coordonnée et multi-acteurs d’un chantier de Génie civil : analyse des avantages potentiels du Building Information Modeling (BIM) à partir d’une étude de cas

Cette recherche est axée sur la digitalisation de la construction, plus précisément sur le Building Information Modeling communément appelé méthodologie BIM ou, plus simplement, le BIM. L’intérêt pour cette technologie récente suscite de réels questionnements de la part des acteurs de la construction. Une question fondamentale concerne l’efficience du BIM : est-il intéressant de changer les méthodes de travail actuelles pour passer au BIM ? Ce rapport s’intègre dans ce contexte et a pour objectif de démontrer cette efficience dans le contexte d’une entreprise totale. Pour ce faire, un ouvrage exécuté sans BIM a été sélectionné ainsi qu’une phase de la construction afin de délimiter la présente étude. C’est ainsi qu’a été choisie la nouvelle garderie de l’EPFL sur sa phase 3, étude du projet, et le début de la 4, appel d’offres. Les phases 3 et 4 ont été évaluées ensemble car elles n’ont pas été dissociées pendant le cycle de vie de l’ouvrage. Le calcul de l’efficience s’est fait à l’aide d’une méthode d’évaluation en deux étapes. La première étape a consisté à mettre en évidence les actions effectuées durant les tâches des phases étudiées à l’aide de diagramme Business Process Model and Notation (BPMN). La deuxième étape calculatoire s’est ainsi basée sur ces actions pour en prouver l’efficience. Cette dernière a été calculée à l’aide d’une méthode multicritère, s’appuyant sur quatre variantes et huit critères, suivie d’une moyenne pondérée des notes de chaque tâche en fonction des variantes. La principale conclusion tirée de cette analyse démontre que le BIM a une efficience non négligeable pendant la phase 3 et le début de la phase 4 lorsque l’ouvrage est exécuté depuis son commencement en BIM. Il est intéressant de mentionner que les résultats ont également démontré une certaine efficience du BIM lorsque celui-ci n’est utilisé qu’à partir de la phase 3 de la SIA. Il faut préciser que ce résultat a été trouvé sans prendre en compte le retour sur investissement et en supposant que l’entreprise totale est active en BIM. Pour démontrer l’efficience du BIM sur l’ensemble du cycle de vie d’un ouvrage pour une entreprise totale, il faudra faire une étude sur la totalité des phases, sur le coût ainsi qu’évaluer la mise en place du BIM au sein de l’entreprise.


Advisor(s):
Gnansounou, Edgard
Year:
Jan 23 2020
Keywords:
Laboratories:




 Record created 2020-01-23, last modified 2020-02-10


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)