Abstract

Des chercheurs de lʹEcole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) ont développé une méthode pour savoir sʹil y a risque dʹeffondrement d'un bâtiment en cas de répliques d'un séisme. Un outil qui pourrait s'avérer utile même en Suisse où 80% des constructions ne répondent pas aux normes parasismiques entrées en vigueur en 1989.

Details

Actions