Files

Abstract

Dans la ville d'Abidjan, capitale économique de la Côte d'Ivoire, le matériau de construction le plus utilisé est le parpaing de ciment. Face à la croissance de la population et à la forte migration vers la ville, le marché régional ne peut satisfaire la demande en ciment ; il en résulte une crise du logement. Parce qu’elle permet de réaliser un plus grand nombre de logements, l’introduction d’un mode de construction rapide qui utilise des matériaux alternatifs devrait faire baisser la pression sur le marché immobilier. Parmi les ressources locales accessibles en quantité, le bois permet de produire des éléments modulaires et de construire rapidement ; de surcroît, son inertie thermique convient aux climats tropicaux. Ainsi, ce projet propose la construction d'un quartier d'habitation en bois à proximité de la future station de métro à Anyama Sud, dans la banlieue Nord d'Abidjan, à même d’absorber le développement rapide de la ville. La réponse projetée recourt à diverses essences de bois et à un système constructif basé sur la réplication d'espaces unitaires. De plus, des solutions passives de contrôle du confort thermique et de protection de l'espace privé adaptées au matériau sont intégrées. Le concept développé lors de ce projet peut être réutilisé et adapté à divers programmes et sites en région tropicale.

Details

Actions

Preview