Infoscience

Presentation / Talk

Genre et mobilités. Le cas des adolescents européens.

L’approche par le genre offre des perspectives de recherche importantes notamment dans les domaines de la mobilité (Hanson 2010) et de l’accessibilité (Law 1999). Les études portant sur les adolescents demeurent peu répandues (Vandersmissen 2008). Pourtant d’importantes différences liées au genre apparaissent chez cette population (O’Brien et al. 2000). L’objectif de cette communication est de mettre en perspective ces différences dans les déplacements quotidiens des adolescents. L’analyse s’appuie sur une enquête quantitative menée auprès de 8 200 jeunes âgés de 14 à 17 ans, sur 5 pays européens (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Espagne). Cette enquête est complétée par une dizaine d’entretiens semi-directifs avec 10 jeunes filles et leurs parents résidents à Grenoble en France. Les résultats permettent de montrer l’importance des questions de sécurité en particulier pour les jeunes filles, qui privilégient ainsi les itinéraires et les modes de transport les plus sûrs pour éviter les agressions potentielles. Le contrôle parental est également plus serré pour les filles qu’il ne l’est pour les garçons du même âge. Les adolescentes sont alors plus limitées dans leur autonomie et leurs espaces de liberté sont cantonnés à certains horaires et lieux d’activités. Dans ce cadre, la voiture et le smartphone se révèlent être des outils de sécurisation des mobilités en garantissant le contact avec les parents et une protection pendant les temps de déplacement. Nous discuterons finalement des conséquences de ces éléments en termes d’équité spatiale et d’exclusion sociale éventuelles.

Related material