Infoscience

Student project
n/a

La machine spirituelle: particularité du crématorium explorée à Thoune (BE)

Le crématorium est non seulement un lieu technique où sont incinérés les défunts, mais également un lieu de recueillement et de réconfort pour les personnes endeuillées vivant un moment de grande tristesse. Les individus qui s'y côtoient sont athées ou appartiennent à des communautés religieuses pour lesquelles la crémation fait partie du rite funéraire. Ce dernier est donc confronté au rôle laïc d'un tel endroit public où la préservation de l'intimité de tous devient primordiale. Le projet recherche une symbiose entre ces mondes qui coexistent, où l'exaltation spatiale et architecturale ne dignifie pas seulement le corps inanimé. Il met également en avant le cheminement spirituel et physique du vivant à travers un processus de deuil et devient ainsi un milieu où chacun, croyant ou non, peut y trouver un sens personnel et y vivre sa propre expérience. Cela a conduit à revoir l'approche du programme en tant que machine autonome imposante et à proposer une séparation des éléments en trois bâtiments: chambres funéraires, salle de cérémonie et fours crématoires. Le trio s'insère de manière éparse dans la structure existante du cimetière. Il ponctue, de ce fait, le chemin qui relie et guide les êtres endeuillés pas à pas, tel un pèlerinage. Les trois objets dans le parc funéraire proposent des séquences de cadrage pour mettre en scène le processus de deuil et les différentes étapes à traverser. Ils symbolisent ainsi les arrêts où se rassemblent les familles et les proches autour du corps sans vie pour un dernier adieu.

Related material