Infoscience

Student project
n/a

Au bord de l'Amazone: aqueduc communautaire pour un nouveau quartier flottant d'Iquitos, Pérou

Communauté et idéal, deux mots qui, unis, ont guidé le travail, deux mots nourris par la notion d'utopie. L'utopie évoque le besoin essentiel de l'homme de se projeter dans un monde voulu meilleur. Elle a pris place sur la terre des possibles, originellement dans le creux des pensées et des mythes puis sur l'île de Thomas More. Elle s'est concrétisée avec la découverte de nouvelles terres devenues champs d'expérimentation. Elle s'est perpétuée par des projets sociaux, porteurs d'un idéal communautaire, voulant instaurer une société plus égalitaire. Aujourd'hui, elle se confronte aux problèmes démographiques et écologiques. Faute de découvrir de nouvelles terres, les utopies explorent les eaux. Ressource primaire et nécessaire à l'homme, l'eau devient matrice, support, jusqu'à accueillir en son sein des constructions flottantes. Vivre sur l'eau, le mythe continue d'être alimenté. Le projet a été mené jusqu'à Iquitos, la plus grande ville accessible uniquement par voie fluviale. Vivre avec l'eau, vivre avec ses crues, vivre ensemble: quelle réponse architecturale est envisageable? La communauté, la cohabitation, l'autonomie: quelle organisation spatiale pour un idéal communautaire? Imaginée comme un lien entre deux ports, une lisière entre fleuve et terre, une passerelle, récoltant l'eau de pluie, prend place sur les bords de l'Amazone. Il s'y déroule la vie du quartier: puits, écoles, restaurants, ateliers. Une communauté flottante prend place, tournée vers les ressources d'un patrimoine et d'une culture amazonienne rassemblée sur la structure d'accueil. «Un morceau d'espace flottant, vivant par lui-même, libre en un sens.» [foucault michel]

Related material