Infoscience

Conference paper

Comparing the effects of car-dependence on non-motorized households - a mixed method approach

Les villes occidentales sont développées autour de la mobilité automobile pouvant amener une forme de dépendance automobile (Dupuy, 1999; Graham & Marvin, 2001; Newman & Kenworthy, 1989). Dans une telle société, le fait de ne pas posséder de voiture peut même être lié à une forme d’exclusion sociale (RAC, 1995; Schönfelder & Axhausen, 2003). Nous nous intéressons aux mobilités et à la perception du territoire des individus provenant de ménages non motorisés à l’échelle de la vie quotidienne dans une ville plus ou moins dépendante à la voiture. Ce groupe cible est pertinent, car il subit plus directement les effets pervers de la dépendance automobile, mais de plus, ne possédant pas de voiture, ils sont plus touchés par les divers instruments de politique publique (Baxter-Moore, 1987; Hood, 1983; Howlett, 2005; Lascoumes & Le Galès, 2004; Štefančić, Krobot, & Hrženjak, 2012) qui matérialisent et opérationnalisent les politiques de mobilité : réseaux cyclables, réseaux de transports collectifs, système d’auto partage, etc., car souvent ils dépendent de ceux-ci pour leur mobilité effective. Notre recherche examine la mobilité de ces ménages et les solutions d’action publique qui pourraient aider ceux qui font le pari de ne pas posséder de voiture individuelle. Nous comparons les contextes nord-américain (ville de Québec) et européen (Strasbourg). Pour ce faire, nous mettons en œuvre un dispositif d’enquête de méthodes mixtes, une approche qui prend en considération les données recueillies à partir d’un point de vue quantitatif (données sur la dépendance automobile) ainsi que d’un point de vue qualitatif (perception des ménages non motorisés et politiques publiques) (Johnson, Onwuegbuzie, & Turner, 2007). Nous avons interviewé 57 ménages non motorisés dressant le portrait de leurs pratiques de mobilité. Nous avons aussi exploré avec eux le potentiel d’exclusion sociale liée au fait de ne pas avoir de voiture. Dans ce papier, nous présentons la méthodologie utilisée, dont le recrutement en utilisant Facebook, ainsi que les résultats initiaux de notre analyse lexicométrique des entretiens et les prochaines étapes de la recherche afin de produire un indice de dépendance automobile lié au territoire.

    Reference

    • EPFL-CONF-218497

    Record created on 2016-05-21, modified on 2016-08-09

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material