Infoscience

Student project
n/a

Museîon

En 1989, le projet d'un nouvel édifice pour accueillir la Bibliothèque Nationale de France prend forme. Cette très grande bibliothèque se devait d'être un objet monumental et symbolique afin de permettre le développement du quartier de Tolbiac encore inexistant. Aujourd'hui, le rôle de la BNF est transformé, d'une part dans sa fonction de bibliothèque, et d'autre part dans sa relation avec son environnement urbain développé. C'est pourquoi j'ai choisi de réinvestir le sujet de la BNF afin d'en imaginer un projet contemporain, et ce, à travers le collage comme outil de conception. L'un des intérêts majeurs du projet de la BNF est de concevoir simultanément le monument et la ville qui l'entoure, l'un induisant l'autre, et réciproquement. Le projet n'est donc pas uniquement un projet architectural, mais aussi un projet infrastructurel et urbanistique. Il tente d'incarner la quintessence de l'édifice public et de redécouvrir l'idée du bâtiment en tant que condensateur de la diversité sociale. Pour répondre à ses multiples fonctions et pour encourager une quantité infinie de possibilités, la bibliothèque est conçue comme un masterplan posé sur un socle monumental, permettant le fonctionnement technique de tout le complexe. Dans la continuité de mon énoncé théorique, le projet propose une étude approfondie des seuils exigés par une telle bibliothèque qui associe l'ostentatoire, la communication, le public et le fugitif à la sérénité, la conservation, l'intimité et l'immuabilité.

Related material