L'échangeur de la Sorge

Une vingtaine de bâtiments s'éparpillent en lisière de forêt pour constituer ce que le cadastre qualifie de “Zone Industrielle Sorge Nord“. A défaut d'imaginaire industriel, la Z.I. compose avec des entrepôts qui définissent eux-mêmes de larges espaces vides: surfaces en enrobé destinées aux va-et-vient des fourgons VW, aux livraisons des camions de la Migros, au sommeil des voitures-visiteurs. Un paysage contemporain où le monotone côtoie la forêt.   Mais ce lieu est aussi ponctuellement habité: des usagers variés qui ne passeront là que quelques heures ou plusieurs mois. Ce sont des migrants requérants d'asile, des étudiants qui travaillent à Renens, des employés à la manutention, des chalands en quête de consommation. L'endroit est à la fois très fréquenté et peu arpenté. Chaque trajet, précisément circonscrit, ne laisse guère de place au piéton égaré.   Comment la diversité de ces formes d'occupation peut-elle être la ressource des mutations de ce lieu d'échange? Les matériaux de cette transformation sont déjà là: le projet croit au potentiel structurant de la forêt. Il envisage sa croissance ordonnée, y constitue des clairières habitées et identifie les bâtiments résistants pour offrir à ce fragment de territoire des usages partagés. Faire l'hypothèse d'espaces publics qui s'incarnent dans un sol perméable.


Year:
2015
Keywords:
Note:
Cote: 2015.079
Archive: MEM.1/1 A5 vertical, CD.1/1
Groupe de suivi: Blanc Alexandre (dir. pédagogique); Viganò Paola (prof.); Durand Marine (maître EPFL); Zerbi Stefano (expert)
Professeur responsable de l'Enoncé: Viganò Paola (ENAC IA LAB-U)
Enoncé théorique de master: Anthroposage. Production et paysage.
Additional link:
Laboratories:
LAB-U
SAR
MANSLAB-CO




 Record created 2016-02-01, last modified 2018-11-14

External links:
Download fulltextn/a
Download fulltextn/a
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)