Infoscience

Report

Tests sur des billes pour la mise au point de nouvelles poutres

Jusqu’à présent, les capteurs, que nous utilisions, étaient formés d’une poutre (en céramique), sur laquelle était brasée une bille en acier de 2 mm de diamètre. Cette bille correspondait à l’emplacement au niveau duquel s’effectuait la pression. Or, lors de nos tests de résistance mécanique, entre autres, il s’est avéré que ce point de pression était trop grossier et constituait une source d’erreurs (imprécision et non reproductibilité des mesures). Par conséquent, il a été décidé de diminuer le diamètre des billes utilisées. Nous avons donc opté pour des billes de 1 mm de diamètre, en acier, recouverte d’un dépôt de cuivre de 10 μm pour permettre le brasage sur la poutre. Afin de vérifier l’adhérence de ces nouvelles billes, des « shear-tests » ont été effectués, et ont confirmé notre choix ; d’autant plus que la résistance de ces nouvelles billes aux essais de cisaillements s’est révélée être supérieure à celle des billes de 2 mm de diamètre, dont le revêtement est différent.

Related material