Infoscience

Student project

Détermination automatique du niveau de sécurité d'un tronçon de route

L’objectif général du projet de Master est le suivant: Déterminer une méthode innovante et automatique de manière à obtenir le niveau de sécurité d’une route.Cet objectif consiste donc au développement d'une méthodologie dont le principe est de se baser sur une récolte automatique de données des paramètres de l'infrastructure, de manière à évaluer les risques présents sur un itinéraire.Pour arriver à cet objectif, il semble nécessaire d’analyser les paramètres de sécurité routière en s’aidant de relevés visuels et d’appareils de mesures tels que l’ARAN. La réalisation de cet objectif serait optimale si les résultats pouvaient être déterminés automatiquement. Comme cette recherche n’a encore jamais été réalisée, elle pourrait se révéler irréalisable. Si cela était le cas, la méthode pourrait être semi-automatique. Les critères d’évaluation pour savoir de quelle manière le niveau de sécurité est déterminé, c’est-à-dire si la détermination est automatique ou semi-automatique, résident dans la définition de ces différents types d’analyses. Une analyse automatique signifie que les données et analyses des résultats sont établies sans l’aide d’un opérateur. Une fois que l’appareil de mesures a effectué sa vérification, le niveau de sécurité de la route pourrait être établi immédiatement. Une analyse semi-automatique est effectuée en passant par l’intermédiaire d’un opérateur qui évaluera les récoltes de données obtenues pour en déterminer le niveau de sécurité de la route. Une analyse manuelle signifie que toutes les mesures, récoltes de données sont établies par l’opérateur lui-même, sans l’aide d’un appareil de mesure automatique. L’objectif de la récolte des données et de l’analyse de ces dernières de manière automatique réside dans le fait de ne pas être limité dans l’espace. En effet, si tout est automatique, il serait alors possible de récolter les données sur de grandes distances puisque leur analyse pourra alors être effectuée rapidement. L’automatique amène donc à un plus large éventail de données pour évaluer, dans ce cas, la sécurité routière.

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material