000203751 001__ 203751
000203751 005__ 20181203023712.0
000203751 020__ $$a978-2-940441-10-5
000203751 037__ $$aBOOK
000203751 245__ $$aARS MEMORIAE / JE SUIS VU JE NE ME VOIS PAS
000203751 269__ $$a2013
000203751 260__ $$aLausanne$$bA•Type$$c2013
000203751 336__ $$aBooks
000203751 520__ $$aDe septembre 2012 à février 2013, à l’occasion du centenaire du Théâtre de la Comédie de Genève, 5 étudiants du master de mise en scène de la Haute École de Théâtre de Suisse romande ont été invités à proposer une série de formes théâtrales ayant pour sujet les 100 ans d’histoire de cette institution genevoise et pouvant se tenir en tous lieux de l’édifice, à l’exception de la scène et de la salle principale. Dans le contexte des liens particuliers que Genève entretiens avec le théâtre, les 5 étudiants furent confrontés au corps architectural de la Comédie, à son fonctionnement, aux traces du passé qui le marquent, ainsi qu’aux archives de l’institution, dont la vie artistique, sociale, politique, technique et économique a constitué une ressource dramaturgique considérable. Au cours du travail de création et en dialogue avec les étudiants en écriture dramatique de l’ENSATT (Lyon), à qui ils ont commandé une série de texte, puis proposé une forme d’écriture de plateau, les 5 étudiants metteurs en scènes ont interrogé les notions de célébration, de commémoration et de médiation, ainsi que le potentiel festif et subversif de la demande qui leur avait été adressée.
000203751 6531_ $$athéâtre
000203751 6531_ $$ascénographie
000203751 700__ $$0248266$$aVialle, Antoine$$g240594
000203751 720_1 $$aYvane, Chapuis$$eed.
000203751 8564_ $$uhttp://www.atype.ch/assets/presse/aType_ArsMemoriae_communique131127.pdf$$zURL
000203751 909C0 $$0252429$$pIA$$xU10217
000203751 909CO $$ooai:infoscience.tind.io:203751$$pbook$$pENAC
000203751 917Z8 $$x240594
000203751 917Z8 $$x240594
000203751 917Z8 $$x240594
000203751 917Z8 $$x148230
000203751 937__ $$aEPFL-BOOK-203751
000203751 973__ $$aOTHER$$sPUBLISHED
000203751 980__ $$aBOOK