IsoSpring : vers la montre sans échappement

Depuis son introduction en 1675, le balancier-spiral est la base de temps exclusive de la montre mécanique. Or cet oscillateur présente deux difficultés limitatives qui n'ont jusqu'à présent pas été contournées : un facteur de qualité limité (en particulier par des phénomènes tribologiques), ainsi que la nécessité d'un échappement, mécanisme complexe au rendement limité. Cet article pré-sente un nouvel oscillateur appelé IsoSpring, qui améliore le facteur de qualité grâce au recours aux guidages flexibles et élimine complètement l'échappement. Le concept de ce nouvel oscillateur qui est doté de deux degrés de liberté remonte à Issac Newton. Il est replacé dans le contexte historique des principales avancées conceptuelles en horlogerie mécanique. La résolution des équa-tions du mouvement démontre que l'inertie desorganes tournants perturbe l'isochronisme. Pour pallier cette limitation, des architec-tures de mécanismes à guidages flexibles supprimant l'essentiel de l’inertie des organes tournants sont proposées. Le movement bidimensionnel de cet oscillateur n’est plus alterné, mais unidirectionnel. Ainsi, un mécanisme de maintien continu constitué d'une manivelle transmet le couple à l'oscillateur et l'échappement disparaît.


Présenté à:
Journée d'étude de la Société Suisse de Chronométrie, Lausanne, Suisse, September 17, 2014
Année
2014
Laboratoires:




 Notice créée le 2014-09-23, modifiée le 2019-03-17

n/a:
Télécharger le document
PDF

Évaluer ce document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Pas encore évalué)