Infoscience

Book

Habiter en hauteur La tradition organique : des tours de la Borde (1961-1968) de Frédéric Brugger aux réalisations contemporaines

Les tours de la Borde (1961-1968) sont une réalisation coopérative exemplaire du second après-guerre, qui s'inscrit dans "l'action pour l'encouragement à la construction d'immeubles à but social" lancée par les pouvoirs publics pour lutter contre la pénurie de logements à bas loyers. Elles ont confirmé la réputation de l'architecte vaudois Frédéric Brugger. L'étude des tours de la Borde permet d'illustrer un mode spécifique d'habiter "en hauteur", l'"unité de voisinage" procédant d'une logique qui cherche à atteindre de hautes densités par la construction de bâtiments élevés. Ce choix a donné lieu, dans ces années-là, à des débats animés et, curieusement, fait encore de nos jours l'objet d'intenses discussions. L'étude des tours de la Borde met en perspective la qualité d'une réalisation d'inspiration organique, dans le sillage des trajectoires humanistes de Frank Lloyd Wright, Alvar Aalto, Hans Scharoun, Otto Senn ou Ernst Gisel.

    Reference

    • EPFL-BOOK-195250

    Record created on 2014-01-08, modified on 2016-08-09

Fulltext

  • There is no available fulltext. Please contact the lab or the authors.

Related material