Infoscience

Student project
n/a

De la rue au logement. Habiter la grande forme à Victor-Ruffy, Lausanne

Dans le logement collectif, la mixité joue un rôle important. Elle doit permettre le contact entre les gens tout en gardant suffisamment de distance pour préserver une intimité. Favoriser cette mixité en portant une attention toute particulière aux espaces intermédiaires afin de retrouver une qualité de vie, même dans une forte densité bâtie, a été le sujet de ce projet. Les espaces intermédiaires jouent le rôle de transition et de passage mais peuvent aussi devenir des lieux de vie à part entière. Dans ce projet, leur requalification permet aux logements de devenir flexibles et d'être occupés par divers types de ménage, selon leur besoin et leur évolution dans le temps. A l'extérieur du logement, ils vont gérer la transition du “plus public” au “plus privé” en générant différents degrés de collectivité. Le site se situe dans les hauts de Lausanne. Il a une histoire différente de ses alentours bâtis. Il a maintenu un vide dans le tissu urbain donné par la présence d'une exploitation agricole. Le choix du bâtiment à cour a permis de maintenir et de confirmer l'histoire de ce vide et de travailler une densité tout en offrant aux logements les diverses qualités de ce lieu. Le bâtiment va aussi jouer un rôle de lien dans un contexte hétéroclite. Il va venir apaiser cet environnement par une grande forme unitaire. La rencontre entre la grande échelle du bâtiment et la plus petite échelle des espaces intermédiaires a permis de travailler les espaces de la rue jusqu'au logement.

Related material